• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Séminaire / Formations,

Séminaires et colloques LINP2

Publié le 29 mars 2021 Mis à jour le 22 janvier 2024
Amphi S2 - UFR STAPS
Amphi S2 - UFR STAPS
Date(s)

du 18 janvier 2024 au 30 juin 2024

A partir de 14h
Lieu(x)
En attente..
Webinar jeudi 18 janvier 2024 – 14h (Amphi S2, UFR STAPS) 
Trois intervenants conviés à participer par visioconférence
sur le thème de la fatigue et de la performance

Lien de connexion : 
https://urlz.fr/peIU

14h : Effets de la fatigue mentale sur la performance sportive
 
Conférencier : Benjamin Pageaux (Université de Montréal, Canada) en collaboration avec Thomas Mangin et Romuald Lepers.
 
Résumé : La fatigue mentale est connue pour altérer les performances cognitives. Depuis 2009, de nombreuses études en sciences du sport ont examiné l'interaction entre la fatigue mentale et la performance sportive. Cette présentation vise à faire le point sur les connaissances actuelles concernant les effets de la fatigue mentale sur la performance sportive, en dissociant les différentes natures de performance physique y contribuant. La littérature indique un impact négatif de la fatigue mentale sur l'endurance et la performance psychomotrice. Il est intéressant de noter que les capacités de force maximale ne semblent pas être affectées. À ce jour, aucun consensus sur un marqueur neurophysiologique de cette altération de performance n'a été identifié. La littérature suggère que la baisse de performance observée serait liée à une altération de la perception de l'effort, un facteur clé dans la régulation de la performance et du comportement.
 
14h45 :
 Conquering Mental Fatigue :The Science and Applications of Brain Endurance Traininig to Boost Resilience and Perfomance in Sport

Conférencier : Walter Staiano, University of Valencia, University of Southern Denmark (SDU)

 
Brain Endurance Training (BET) is based on the extensive research on mental fatigue. BET employs systematic repetition of cognitively demanding tasks combined with physical training, aimed at fortifying mental resilience against fatigue and enhancing overall exercise performance. Evidence suggests that BET produces improvements in both domain-general and domain-specific cognitive functions, and enhances physical performance in diverse sports. These gains appear mediated through alterations in perceptual and psychological parameters such as perceived  exertion. The efficacy of BET is anchored in the impact on neural substrates responsible for effort-based decision-making, emotional regulation, and the maintenance of effort during high-intensity tasks. BET, which originated as a dual-task concurrent modality integrating cognitive and physical exercises, has demonstrated versatility and effectiveness across various formats, including pre-exercise, intermixed, and post-exercise cognitive training. The presentation will explore the effect of multiple sessions of BET and its effect on performance in various sports. Furthermore, we will show the adaptability and integration of BET within conventional physical training paradigms and contemplate the prospective trajectory of cognitive training within the competitive sports landscape.
 

15h30 : Fatigue mentale et utilisation du smartphone

Conférencier : Romuald Lepers (Université de Bourgogne) en collaboration avec Thomas Jacquet, Bénédicte Poulin-Charronnat, et Benjamin Pageaux

Résumé : L'utilisation des smartphones est aujourd'hui très répandue, et des inquiétudes existent quant aux effets néfastes potentiels, même en cas d'utilisation aiguë. Ces conséquences négatives pourraient être liées à l'induction d'une fatigue mentale. Cependant, l'influence spécifique de l'utilisation aiguë d'un smartphone sur les performances cognitives reste encore mal connue. Nous avons récemment montré que les temps de réaction lors d’une tâche de vigilance psychomotrice (PVT) et le nombre d'erreurs sur les essais NoGo dans une tâche Go/NoGo étaient plus élevés après 45 minutes d’utilisation d’un smartphone, en comparaison d’une situation contrôle. Ces résultats indiquent une baisse de la vigilance et une altération des capacités d'inhibition. Quarante-cinq minutes d'utilisation d'un smartphone induisent une fatigue mentale, mise en évidence subjectivement par une sensation de fatigue accrue et objectivement par une diminution des performances attentionnelles. De plus, l'analyse électroencéphalographique montre une augmentation de la puissance des ondes thêta pendant l'utilisation du smartphone. De même, l’étude de la variabilité de la fréquence cardiaque indique une diminution des hautes fréquences après l'utilisation du smartphone. Cependant, en raison de l'augmentation concomitante de la somnolence, ces changements électrophysiologiques pourraient ne pas être spécifiques à l'induction de la fatigue mentale. Nous devons encore explorer la dissociation entre les sentiments de fatigue et de somnolence afin de valider ces changements en tant que marqueurs de la fatigue mentale avec l’utilisation du smartphone. D'autres études sont nécessaires pour obtenir des marqueurs électrophysiologiques fiables de la fatigue mentale après une utilisation aiguë du smartphone.


Séminaire jeudi 1er février 2024 – 13h30 (Amphi S2, UFR STAPS) 
 
Promouvoir les effets de débordements appliqués aux comportements écologiques/de santé : l'apport des interventions basées sur la théorie de l'autodétermination

Conférencier : Léo Toussard (Doctorant en psychologie sociale, Université Paris-Nanterre, LAPPS).

Résumé : Dans des domaines comme l’environnement et la santé, une conjonction de comportements est nécessaire pour avoir un impact significatif. La mise en place d’interventions ayant des effets sur plusieurs comportements est donc profitable. En prenant l’angle de la théorie de l’auto-détermination, nous verrons dans quelle mesure une communication soutenant l’autonomie des individus peut avoir non seulement un impact sur le comportement ciblé mais également d’autres comportements non-ciblés par la communication (« spillover effect »). Contrairement aux communications dites contrôlantes qui sont, elles, peu susceptibles de provoquer de tels effets. Plusieurs études expérimentales seront présentées mettant en évidence l’importance du type de motivation dans l’émergence de l’effet de débordement. Les implications de ces recherches seront discutées au regard de l’implémentation de campagnes de communication à large échelle.


Séminaire jeudi 7 mars 2024 – 13h30 (Amphi S2, UFR STAPS) 
 
Intégration Multimodale en Lecture Musicale et Numérique 

Conférencière : Véronique Drai-Zerbib (Université de Bourgogne - LEAD - CNRS UMR 5022)
 
Résumé : Mon activité scientifique porte sur deux axes principaux : la lecture musicale et la lecture numérique qui impliquent toutes deux l’intégration d’informations multimodales sollicitant les canaux visuels, auditifs et moteurs. Toutes deux engagent des processus perceptifs, attentionnels et mnésiques au moment du décodage et de la compréhension, que ce code soit textuel ou musical. Toutes deux impliquent un apprentissage et une expertise. Il convient ainsi d’évaluer quels mécanismes perceptifs et cognitifs se mettent en place lors de la gestion d’informations multimodales et comment ces mécanismes évoluent avec l’expertise.
 
 
Séminaire jeudi 14 mars 2024 – 13h30 (Amphi S2, UFR STAPS)
2 conférenciers invités

Thème : Rôle des Fuseaux de Sommeil dans la Consolidation de la Mémoire Motrice et Influences Réciproques de l'Activité Physique et de l'Horloge Circadienne sur la Performance et la Prévention de l'Hypovigilance
 
Functional role of sleep spindles in motor memory consolidation
 
Conférencier : Arnaud Boutin (Maître de Conférences - Université Paris-Saclay, CIAMS)
 
Abstract: Sleep benefits motor memory consolidation, which is mediated by thalamocortical spindle activity and associated memory reactivations during non-rapid-eye-movement (NREM) sleep. I will present a series of experiments studying the role of sleep spindles in memory consolidation through several experimental paradigms. Using simultaneous electroencephalographic and functional magnetic resonance imaging (EEG-fMRI) sleep recordings, we revealed that the temporal cluster-based organization of spindle activity may serve as a rhythmic sleep consolidation mechanism. This mechanism allows the timed and repeated reactivation of a functional subcortical-cortical network involved in motor skill learning (hippocampus, striatum, thalamus, and motor-related cortical regions). In addition, using a short-term sensorimotor restriction (i.e., limb non-use) paradigm, we further demonstrated that the coupling and hierarchical nesting of NREM sleep rhythms may be essential for motor memory consolidation, with post-learning neuroplasticity being linked to inter-hemispheric sleep regulations over primary sensorimotor regions. All findings will be discussed in relation to previous sleep consolidation models and with reference to our recently developed sleep spindle framework for motor memory consolidation.
 

Chronobiologie : Activité physique et effets réciproques  
 
Conférencier : Nicolas BESSOT (MCF-HDR), UFR STAPS, UMR COMETE, INSERM, Université Caen-Normandie:
 
Résumé : Plusieurs études menées sur des sujets humains ont démontré qu’il existe une amélioration significative des performances physiques et sportives (anaérobie, aérobie, force musculaire, fatigue) effectuées le soir par rapport au matin. Dans une première partie, nous nous attacherons à synthétiser notre apport à la littérature concernant ce champ d’investigation. Si l’horloge circadienne influence la performance physique, Il existe désormais suffisamment de données pour affirmer que l’activité physique agit en retour sur l’horloge circadienne et le sommeil. Dans une seconde partie, nous proposerons une synthèse de nos travaux sur les effets de l’exercice physique aigu ou chronique sur le sommeil et le rythme veille-sommeil. Dans une dernière partie, nous présenterons les travaux récents sur la mesure et la prévention de l’hypovigilance et les contre-mesures à l’hypovigilance. Enfin, nous tenterons de synthétiser les compétences et matériels que nous possédons et qui pourraient susciter des collaborations entre nos deux laboratoires.


Séminaire jeudi 28 mars 2024 – 13h30 (Amphi S2, UFR STAPS) 
 
Le Modèle de Conscience Projective : La Géométrie Projective au Cœur de la Conscience et de l'Intégration de la Perception, de l'Imagination, de la Motivation, de l'Émotion, de la Cognition Sociale et de l'Action

Conférencier : David Rudrauf (Professeur CPJ-HDR à Université Paris-Saclay est un chercheur interdisciplinaire en sciences cognitives, neurosciences, psychologie et technologie, co-responsable de l'axe de recherche 1, Facteurs humains, Interaction Humain-Machine de l'équipe M.H.A.P.S. au CIAMS).

Résumé :Le fonctionnement de la conscience a été décrit comme un espace de travail global qui intègre la perception, l'imagination, l'émotion et la programmation de l'action pour la prise de décision adaptative. Les mécanismes de cet espace de travail et leurs relations avec la phénoménologie de la conscience doivent être spécifiés. Une grande partie de la recherche dans ce domaine s'est concentrée sur les corrélats neuronaux de la conscience, mais on peut soutenir que la modélisation computationnelle puisse être mieux à même de travailler à cette spécification. Selon le Modèle de Conscience Projective (PCM), la conscience est structurée comme un espace interne organisé en points de vue, reposant sur la géométrie projective 3D et gouverné par l'action du Groupe Projectif dans le cadre d'un processus d'inférence active. La géométrie induit une perspective subjective dont la structure de groupe agit sur un modèle du monde combinant a priori appris et évidence sensorielle, permettant une prise de perspective adaptative chez les agents, dans le cadre d'un processus de minimisation d’une énergie libre, ou plus généralement de contrôle stochastique optimal. Nous passerons en revue et discuterons le PCM. Nous soulignerons le rôle des mécanismes projectifs dans la perception et dans l'évaluation des valeurs affectives et épistémiques liées à la motivation de l'action. Le groupe géométrique agit non seulement sur les représentations spatiales 3D du modèle de monde (objets, agents), mais aussi, à travers des opérations de groupe, directement sur la distribution de l’information encodée dans l’espace en lien avec leur valeur affective et épistémique. La géométrie transforme l’entropie des distributions selon le point de vue, valorisant certaines perspectives qui définissent les actions préférables, qua la dualité entre transformations imaginaires et actions réelles des agents dans le monde. Nous discuterons de la manière dont ces mécanismes nous permettent de modéliser et de simuler des ‘drives’, de comprendre les mécanismes sous-tendant la Théorie de l’Esprit, l'empathie, l'expression et la régulation des émotions, et les comportements d'approche-évitement. Nous passerons en revue les résultats obtenus, en nous appuyant sur des simulations robotiques et d’humains virtuels. Nous discuterons de comment cette même géométrie pourrait rendre compte d’aspects centraux de la Conscience de Soi Pré-Réflexive. Nous discuterons brièvement d’axes de recherche nouveaux, relatifs aux applications du modèle aux sciences du comportement en Réalité Virtuelle (VR), aux réseaux neuronaux artificiels structurés géométriquement, à la pertinence de l'approche pour l'IA explicable et les interactions homme-machine, et à l'étude des corrélats neuronaux de la conscience.
 
  
Séminaire jeudi 4 avril 2024 13h30 (salle en attente, UFR STAPS) 
 
De la Clinique à la Recherche : Parcours d'un Enseignant-Chercheur en STAPS Engagé dans la formation des étudiants et la Prise en Charge des Personnes Âgées et Polypathologiques 

Conférencier : Thomas Vialleron, (MCF Université Paris-Nanterre, LINP2).

Résumé : Avant d’être enseignant-chercheur en STAPS à l’université Paris Nanterre, Monsieur Viailleron a exercé pendant près de 8 ans en tant que professionnel de l'activité physique adaptée (APA) au sein d'une clinique spécialisée en soins de suite et de réadaptation. Son travail consiste à proposer des exercices personnalisés qui adaptent toute forme d’activité physique aux besoins des patients, en fonction de leurs capacités physiques et mentales, ainsi que du contexte social. L’ approche, aujourd'hui reconnue scientifiquement, s'avère efficace pour prévenir la dépendance chez les personnes âgées et contribuer à la gestion des maladies chroniques. La prise en charge des personnes a besoin spécifique s’est progressivement orientée vers les patients âgés et polypathologiques, une orientation devenue plus prégnante en raison de l'évolution démographique mondiale. Le vieillissement, l'inactivité et la sédentarité sont désormais des enjeux majeurs de notre société, et de nombreux étudiants en STAPS sont appelés à travailler auprès de personnes avancées en âge et/ou souffrant de pathologies chroniques. Une formation universitaire rigoureuse et pluridisciplinaire, ainsi qu’un approfondissement des connaissances sur les effets de l'exercice physique sur la santé, sont devenues indispensables. Dans ce contexte, ce séminaire vise à présenter des interventions formatrices auprès des étudiants et à partager les projets de recherche en cours au sein du laboratoire LINP2.


Séminaire jeudi 20 juin 2024 13h30 (salle en attente, UFR STAPS) 
D'abord les arbres, puis la forêt : développement neuro-cognitif du traitement visuel global-local

Conférencier : Nicolas Poirel, Université Paris Cité, UMR CNRS 8240 LaPsyDÉ.

Résumé : Do we first perceive the tree or the forest? This real-world situation consists of local elements (i.e., the trees) that are coherently arranged into a global configuration (i.e., the forest). Considerable effort has been devoted to discovering whether the global or the local level is perceived first, by both adults and children. Thanks to compound stimuli, consisted of large global forms composed of small local elements (e.g., a global triangle composed of local circles), we will show that even if objectively presented with similar visual stimuli, children younger than 6 years of age exhibit a strong attraction to local information, whereas children older than 6 years of age exhibit, similar to adults, a visual attention bias toward global information. During this seminar, I will present both behavioral and brain imaging data underlying the global/local evolution with age. Moreover, results from paradigm studying the impact of emotional context on global/local processes will be considered, and we will also show that prematurity or pathology such as Schizophrenia could strongly modulate how global and local visual processes are considered by participants.

Mis à jour le 22 janvier 2024